Femme Chamanique

Mis à jour : mai 30


Féminin obscur,

Féminin de mes ombres,

Marche pied nu sur la plage,

En pèlerinage.


La mer lèche mes souvenirs.

Je vais ici traverser le plein et le vide

Je vais dans mes entrailles trouvé le fil qui me relie à mon féminin Divin, sacrés sont mes pas.

Alchimiste je deviens

L’arbre créateur, le soleil et la mer berce et enchante la nature de la femme chamanique que je suis.


Je plonge, je roule, je me déleste de peaux et oripeaux

Toute ma puissance incarnée de femme deviens ma propre Déesse.

Chaque cellule se réveille et s’ éveille à un bain, un chant

Mon ventre n’est plus une prison

Mon sexe n’est plus une lamentation…

Je suis création, je suis matrice, je suis profondeur…

Féminin , je te goûte

dans la noirceur et la lumière.

Mon encre deviens larmes.

Je me pardonne.

La déesse solaire fusionne

et accueille la Déesse intérieur

tempo et silence

cordes et mouvements rythmés

Terres abondantes , terres de soi, fertile et créative ou dans cette antre.

Ici je célèbre enfin ma déesse.

Yaël Catherinet-Buk

Le chant des arbres www.yaelchandesarbres.com


197 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Unité