Guérison, guérir et puis en rire..


Guérison, guérir et puis en rire..

Nous rêvons, nous aspirons à ne plus ressentir la douleur, la souffrance.

Nous cherchons la clémence, la délivrance, la paix, le souffle de vie léger.

Peux être que nous sommes tromper en cherchant ailleurs ou à l’extérieur la solution qui fera disparaitre ou changera le chemin.

Peux être est-ce bien plus simple que cela?

Et si tout cela n’ était pas le but ?

Dit la petite voix éclairé

Dans la chaleur de cet été, les feuilles assoiffées regarde le ciel et prie la pluie

Viendra t’ elle ?

Le créateur enverra t’ il le miracle de l’ eau ?

La source fontaine guérissante n’est pas dans les brumes lointaines, elle est en nous !

Elle exprime avec délicatesse qu’ il est assez simple finalement de poser un regard aimant et avec conscience sur l’ habit qui me personnalise.

Sur le chant de mon âme et de laisser toutes mes potentielles ribambelles devenir pinceaux de mes rêves.

La route dessinée que nous empruntions ou cailloux, ronce et rose nous guidaent vers la connaissance du coeur ouvert, l’ acceptation, et ce grand saut pour sourire à la vie.

Dans tous ces tumultes , tous ces bruits j’ ai le sentiment que l’ aspiration à guérir, hypothétique guérison , n’est pas la disparition mais l’ espace de mes deux bras qui s’ entrebâille comme un accord pour ne pas rejeté ni l’ ombre ni la lumière et puis rire, rire…

Alors l’ unique guérison sera prestidigitatrice, la merveille, la joie d’ une enfante

Yaël Catherinet

Poétesse et thérapeute

Accompagnante du féminin en chemin

https://www.yaelchandesarbres.com

Découvrez ‘’Le Féminin Guérisseur’’ Auto-édition

En Projet: Mamaluna conte initiatique à paraitre

Modélage de Marie Paule Deville Chabrolle