Éternité


À l’ ombre des mort,

nous irons nous promener,

mon aimé.

Viens, il faut fêter

Viens, il faut nous embraser

Jusqu’ à plus soif.

Laissons le quotidien

et ses préoccupations

pour conter dans les champs de blé

les nuages qui passent.

Le passé n’est plus.

Le futur sera.

Le présent est là

Enlaçons nous

à l’ éternité.

Yaël Catherinet

Poétesse et thérapeute

Accompagnante du féminin en chemin

https://www.yaelchandesarbres.com

Découvrez ‘’Le Féminin Guérisseur’’ Auto-édition

En Projet: Mamaluna conte initiatique à paraitre


0 vue