Déconstruire de mythe de la ménopause

Déconstruire de mythe de la ménopause, ou une de ces croyances , plus particulièrement , pour cela , nous allons emprunté un autre regard, un autre chemin, celui de ne plus nourrir ses dogmes moyenâgeux de la femme non fertile donc l’uterus soit disant secs ne contient plus la vie.

En plongeant dans un livre racontant les croyances, rituels et superstitions, je mesure combien , les étiquettes collé à la femme qui ne portent plus la vie au sens figuré sont bien englué et difficile à se défaire. Comme un chewing gum qui reste malgré nos efforts à la semelle de notre chaussure.

La femme qui regarde la lune avec un autre regard , un autre cycle est mis au banc d' une société qui n'est pas à l' aise avec le vieillissement.


La vie symbole de jeunesse , de fertilité s' arrête quand on n'est plus féconde?


Et bien on nous a raconté des inepties.


Nous sommes riches et pleines de créativités,


Nous avons d’ autres jardins et désirs, d’ autres plantations, d’ autres océans à rêver, celui de la sagesse, de la transmission mais aussi de sa liberté, celle de son affirmation, celle de s'accorder aux nuances de l' arc en ciel.

Celle de pas être comme il doit d' être !


Nos ventres , matrice de nous même vibrent telle des coeurs et je vous invite à tendre l' oreille pour écouter leurs chants !


La vie est et restera toujours en nous.


La vie nous propose de rassembler les passages, les mers traversées, le temps passé.

Apercevoir la traîne des nuages blancs joués avec les saisons de sa vie , comme les notes sur une partition, infini des possibles.

Manoeuvre vers la réconciliation, cursus infini de graines celle de s’ aimer !


S' aimer autre que du miroir ou du regard approbateur, sentir combien nous sommes vivantes !



Sandra Bierman Art - Last Embrace