Dana la Grande- Mère Sourcière.



Dana la Grande- Mère sourcière.

Dana mère des Tuatha de Danann était vénérée par les Celtes, avant l’apparition du christianisme.

Déesse mère protectrice des cycles primordiales, des passages ou vie et mort riment avec les portes essentielles que nous franchissons.

Gardiennes émérite des lieux humides comme les marais, source de vie.

Les marais pour les celtes et aujourd'hui en Bretagne sont un symbole tellurique puissant puisqu’il s’agit du lieu où terre et eau ne font qu’un couple unis et donnant forme à passage entre le monde visible et l'invisible, celui des vivants et celui de l’Au-delà.

Dana est relié à l'énergie de l'eau, résurgence fertile qui inonde la terre délivrant la croissance et l’ abondance. Dana désigne le don, souveraine chez les Celtes, elle assurait la prospérité du royaume de son union sacrée avec le roi de la lande.

Elle est aussi la Déesse protectrice des nourrissons, de la famille. Elle est celle qui aide à passer d’une rive à l’autre, des mondes matérielles au monde spirituelles vers les chemins de la connaissance.

Dana, eau nourricière, agite ses vagues, remous et nous plonge dans nos abysses afin de toucher nos émotions, laisser les larmes se répandre.

En grande mère, elle nous réconforte, nous berce dans ses eaux matriciels.

Dana et sa légende nous ramène à Saint-Anne, mère de Marie, elle même mère de Jésus,

Une fusion existe anciennement avec la figure de l'antique déesse Dana (la déesse-mère des Tuatha Dé Danann en Irlande) liée à la fertilité et les prières à sainte Anne qui défont la stérilité des couples. Sa popularité chez les Bretons de l'époque est en partie expliquée par cette persistance de l'antique déesse celtique.

Les sanctuaires de Dana sont devenus ceux de sainte Anne, aïeule elle aussi, mais du vrai Dieu nommée « Mamm gozh ar Vretoned », c’est-à-dire la grand-mère des Bretons, culte, très vivace dans l'ouest.



Pour se connecter à cette Déesse Sourcière, allons à la rencontre des sources, des rivières sacrées pour méditer, sentir notre lien étroit avec notre ventre, nos matrices, nos dons, ce que nous souhaitons ensemencer , préserver , transmettre

Visitons des grottes, ( je repense à la Ste Baume ) https://www.yaelchandesarbres.com/pelerinage-au-coeur-de-marie-madele

Marchons dans les forêts profondes , sauvages comme nous le suggère Clarissa Pinkola Estes dans Femmes qui courent avec les loups

Déposons des offrandes aux pieds des rochers sacrés


Allons sur ces lieux possédant cette énergie salvatrice afin d'honorer nos mères intérieurs: femmes sources....


Yaël Catherinet

Le chant des arbres

www.yaelchandesarbres.com