top of page

Féminin sauvage



En chaque femme, dans toute l’entièreté du féminin vit, sommeille, palpite une femme sauvage, un animal fait d’ombre et lumière.


Ce féminin abrupt, pulsionnel souvent surprend par sa puissance.

Semblant jaillir d’un monde que l'on ne connaît pas, un univers souterrain où s'expriment les forces instinctuelles qui y gouvernent. Connecter, introspecter ou simplement aller redécouvrir “la sauvage en soi” est une aventure aussi fascinante que effrayante, confrontant à sa propre sauvagerie. Le miroir des représentations se brise, le costume tombe, il n’y a plus de façon d’être selon une norme bien pensante.

Dégager de tout apparat, c’est tout un pan de soi agissant qui se réveille régit par son désir, sa véracité, ses impulsions.

Étonnamment, on se surprend aussi à sortir les crocs, les griffes ou affirmer son territoire, ses envies.

Le féminin sauvage est également l'invitation intérieure à rester en lien avec sa nature profonde, ses cycles intimes, ses émotions, ses rêves, ses intuitions et les rythmes naturels des saisons de la vie.


Yaël Catherinet-Buk

L’Antre Bleue


121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page