top of page

Le pouvoir de la douceur


Cet été j' ai lu un long article sur Happinez

Sur Le pouvoir de la douceur.

Ce long article m' a interpellé sur sa justesse et le fil du processus que je vous met ici dans un résumé..

Le pouvoir doux sait écouter, garder son calme et à tout son temps.

Son regard est porté sur l’avenir.

Une force qui fait son travail tout en douceur et en écoute intérieure et extérieure .


Afin de s'ajuster à sa personne, à son rythme et ses compétences.


La performance n'est pas la solution, seul la voie que nous empruntons est la profonde beauté de la vie !


Les outils du pouvoir de la douceur:

-> la créativité :

Sortir des chemins conventionnels, aller vers le nouveau. ->Libérer son potentiel intérieur.

-> L’ attention:

Accordez une attention à ce que vous faite-> Entrez dans le flow.

-> la détermination:

Héroïne de sa vie, fidèle à soi-> Pourquoi est -il important de faire ce que vous faites ?

-> la vulnérabilité :

La vulnérabilité peut passer pour une faiblesse mais c’est une force !

-> Ne laisser pas l’ incertitude vous entraver vous pouvez entreprendre même si le résultat est incertain.


-> Confiance en soi :

Ne pas décourager, trouver son cap, son équilibre-> utilisez son flaire, ne pas dire je n’ y arrive pas mais je n’y arrive pas encore !

-> S’ autoriser des temps pour se demander:

Pourquoi, je fais ce que je fais?

Qu’ est- ce que je désir au fond ?

Parfois, il est difficile d’ évaluer ces progrès-> RECONNAISSEZ tous les petits pas fait et CÉLÉBREZ LES.


Et pour finir je vous glisse ce poème que j' ai écris dans le Livre: Le Féminin Guérisseur


Douceur

J'ai envie de douceur mon coeur, j'ai envie de douceur dans mon féminin.

Le féminin avance, grandit, guérir.

Le féminin apprend la douceur, le partage, le don, la tolérance.

Le féminin parfois est encore prisonnier par la séduction, la manipulation, le pouvoir.

Alors qu'il est bien plus facile de lâcher les armes et les croyances, les masques et les apparences..

Serais-je capable de me montrer fragile, sensible ?

Serais- je capable de ne pas me travestir ?

Dans chacune habite encore une femme blessée, une femme enfermée.

Une femme cherchant sa lumière.

Sa quête de vérité est grande, elle demande des renoncements.

Serais-je capable de me montrer fragile, sensible ?

Aujourd'hui grandit des champs de blé, de fleurs sauvages où chaque fleurs est une femme en éveil.

Elle a besoin, d'eau, d'amour, d'attention, de liberté.

Elle a besoin de se relier aux éléments, à ses savoirs, à sa confiance intime.

Pour cela, elle doit ouvrir sa conscience, entrouvrir toutes les portes aux nouvelles énergies.

Elle doit se dévêtir, se regarder nue devant son miroir intérieur.

Quelle est belle !

Elle n'est à personne, elle s' appartient.

Elle a pour devoir et responsabilité de s' accompagner.

J'ai envie de douceur dans mon féminin car il est aussi le tien.

J'ai envie de douceur dans mon masculin car il est ma force intérieur de mes convictions.

J'ai envie de douceur pour chasser la noirceur.

J'ai envie de m'assoir sur le coton d'un nuage comme une mousse douce et délicate.

Douce est l'attention et l'intention que nous savons porter aux uns et autres.

Sans fioriture, juste avec le creux de nos mains comme des fontaines.

Soyons ces envies !


Yaël Catherinet-Buk

Le Féminin Guérisseur


134 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Subtil

bottom of page