top of page

Une journée de nettoyage émotionnel pour la Femme Sage


Photo: Milva. Spina


Nettoyage émotionnelle pour la Femme Sage

Quand les lunes sont définitivement arrêtées, que le carmin n’est plus au rendez-vous, certaines d'entre-nous se demandent, si il existe encore, sous une autre forme ce grand rendez-vous de pause ou si il est définitivement clos.

D'ailleurs certaines sont nostalgiques de ce moment bien à elles et d'autres contentes de ne plus saigner chaque mois

Il vrai que ces moments mensuels où nos lunes rouges dansent et nous invitent à un moment si personnel, si propice à quitter l’ancien pour le renouveau, à drainer émotions, corps et tout ce qui demande à être évacuer sont précieux !

Ces rendez-vous grenats, nous permettent de ralentir, de nous alléger, d’être plus à l’écoute de nous même, de notre féminité, de nos états intérieurs.

Ils sont des espaces où notre corps, notre esprit, tout notre être se nettoient, se laissent emporter par le grand mouvement de la purification convoquant tout notre individu au repos.

Aujourd’hui de mon coté, en tant que femme sagesse, les moments menstruels ne sont plus là, plus d’indicateurs pour m’ inviter à cette majestueuse pause.

Cependant, j’ai observer que tous les mois, une autre proposition à émerger.


Ce n’est plus le rouge qui tambourine pour se libérer de tout manifestation physique, psychique, énergétique, c’est une autre forme de nettoyage qui s’est au fil du temps, subtilement s'est inviter et que je conscientise petit à petit.



Je les appelle :

"ma journée de nettoyage émotionnel''

libératrice et très confrontante.

Cette journée reviens régulièrement chaque mois comme boussole informative de mes météos intérieures.

Quand la journée de nettoyage débute,

j'ai réalisé au flot du temps qu'il est important, nécessaire d'être très vigilante et envisager de rien programmer, de ne rien faire, se donner de l'espace pour être pleinement à l’écoute de ce qui est en mouvement, apparent ou pas.


Se donner comme cadeau l'offrande de l'absolu de moment vide .

Plus vous invitez le silence , le rien à venir mensuellement, plus vous verrez que s'installera un dialogue sincère et profond avec vous même.

Dans cet échange, un bilan de ce qui s’est dernièrement passé sur le mois écoulé, pourra doucement se révéler comme source de mise au point.

De mon coté, je remarque que plus je regarde, observe, accueille tous mes états intérieurs, tout y passe (de la tristesse à la colère, des projections aux attentes, des échecs à l’ abondance) que absolument rien n'est grave, ni bon, ni mauvais.

Un tri s’opère, laissant mourrir ce qui à besoin de partir, de s'auto- éclipser.


L'apprentissage éprouvé m'apprend et me suggère de célébrer les enseignements et de remercier les nouvelles compréhensions reçu par la voie royale, celle de l' écoute souterraine de mon intériorité.

Le petit intrinsèque donne la main au plus grand, l'extérieur, les relations pour trouver le juste tempo qui m'est propre.


Je peux ainsi simplement distinguer ce qui avec la temporalité à muri, grandi, ouvert un peu plus mon coeur.


Quand tout se dépose, devient pause,

je ressens aussi le besoin de vraiment de pas concevoir, ni envisager de programmer quoi que se soit .

Tout m' invite à consentir le fameux "lâcher prise", le renoncement du "faire "et permettre à qui est juste là d'émerger.

Parfois, la marche se dessine, une promenade imprévue suit sa ronde .

Parfois, mes yeux se ferment et je médite.

Parfois les mots dansent et j' écris l' infusion de mes états intérieurs, de tous ces sentiments qui me traversent sur la journée de purification.


Puis, je projette, visualise d'inviter la sensibilité éprouvée à redescendre vers la terre afin de me sentir alléger.

Le bal des émotions, pensées, sensations deviennent compost, un autre terreau.


Les heures, le temps accordés à la journée de nettoyage accompagnent également mon corps dans sa physiologie signifiant qu'il est vitale de se reposer, de dormir, de manger moins afin que TOUTES les toxines se délogent et disparaissent.

Alors, je peux en déduire que sur le cours de cette journée, en percevant, en accueillant la "crise curative" celle traversée, je suis moins embourbée dans mon brouillard émotionnel et qu'il nécessaire de lui accorder toute sa place et son importance .


J’ai également observer que mes rêves avant, après, eux aussi m’apportent certains messages, m'offrant de nouvelles pistes à explorer sur ces états intimes, les profondeurs du Soi.


Alors, plus j'entretien cette conversation, cette surveillance, plus le soleil devient plus grand, plus la femme sagesse est : unité , la vôtre, la nôtre, la mienne.

Et pour conclure, je constate le lendemain, au réveil, une impression d’être régénérée, pleine d’une nouvelle vitalité, à nouveau vers mon chemin, moins enliser, plus sereine : un nouveau départ , nouveau cycle vers la femme sage me sourie !

Alors, je t’ invite toi aussi femme sagesse à être à l’ écoute de tes moments de nettoyage émotionnel !

Pour cheminer sur la Femme Sage, je te propose à découvrir mes deux livres :

Unité et Femme Sage que tu peux commander ici: https://www.yaelchandesarbres.com/boutique





Je te donne également deux rdv :


L' un est "Cercle Femmes Sages virtuel ":

le 17 février 2023 chez toi

info et inscription:


L' autre une retraite mi- juillet: " Cocon de femmes sages" cet été dans le sud, dans le Gard 4 jours pour ce grand passage ! https://www.yaelchandesarbres.com/femmes-sages

Et toujours des rdvs individuels pour celles qui le souhaitent : https://www.yaelchandesarbres.com/fin-des-lunes Yaël Catherinet-Buk Le ©Féminin Guérisseur www.yaelchandesarbres.com

169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Subtil

bottom of page