Les affres de la fin des lunes.

November 15, 2019

 

Les affres de la fin des lunes.

 

Cette randonnée qui s'emmanche, cette excursion pour certaines et pour d’autres simple promenade n’est pas que synonyme de réjouissance ou de transformation vers cette dénommée sagesse.

Elle est aussi vecteur de manifestation, de peur, d’émotions présentes ou enfouies. Elle met en exergue les inquiétudes les plus profondes, laissant émerger des cicatrices psychiques sur le corps psychique, énergétique mais aussi dans notre âme.

Agitation, anxiété,  solitude, blessures créent des symptômes que l’on peut transposer à l’image de « fantômes » posant un film voilé sur notre identité de Femmes.

 

Les femmes peuvent vivre ces changements comme une mise au placard , le sentiment de plus être séduisante, désirable, de perdre une forme de pouvoir. S'adapter à une nouvelle manière d'être physiquement , sentir les angoisses, les tourments qui se manifestent tel un flux est particulièrement éprouvant

 

Souvenez vous du conte de blanche Neige , perdre sa jeunesse, sa beauté, sa fertilité , attributs que l’on associe à la féminité, aux femmes.

 

Nous avons intégré, nous les femmes, qu'il était habituel d'enfanter dans la douleur, d'avoir un syndrome pré-menstruel, des "douleurs de règles", de vivre une ménopause difficile....  Tout cela faisant partie intégrante des conditionnements, qu'il est important de déconstruire , brique par brique.

 

La fin des lunes marque l'interruption du cycle lunaire instauré à la puberté , le temps de la maternité s'achève. 

 

Les femmes ont besoin de reconnaissance pour vivre ce processus dans le temps

 

L’aide d’un rituel, donnera la possibilité à celle qui le souhaitent de déposer ses blessures dans la Terre-Mère qui va les transmuter.

Parfois même, il nous sera demander de plonger dans leur origine transgénérationnelle et

d’aller pacifier ce chemin .

 

Yaël Catherinet

Le chant des arbres

www.yaelchandesarbres.com

www.appelaufeminin.com

www.yaelchantdesarbrespaix.com

 

 

 

 

"Le traumatisme n'est pas un gros monstre noir et effrayant à l'intérieur de nous, une force maléfique mystérieuse travaillant contre nous. Le traumatisme est simplement de l'énergie vitale non digérée : Ce sont les larmes que nous avons besoin de pleurer mais que nous n'avons pas encore pleurées, les cris que nous voulions crier mais que nous n'avons pas criés. Ce sont les tremblements laissés inébranlables, la solitude laissée intacte, les sentiments refoulés et étouffés afin de maintenir une image de soi pour rester en sécurité et ne pas s'effondrer.

La Divine Pagaille feat. Jeff Foster sur facebook

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents

December 11, 2019

December 10, 2019

December 2, 2019

November 27, 2019

November 5, 2019

October 30, 2019

Please reload

Archives