Chemin de Paix, transmettre...




Le chemin de la paix en soi et à semer dans le monde est une longue entreprise. Nous devons remonter nos manches, ne pas craindre de soulever la plaque d’égout ou de remuer le tas des débris végétaux en décomposition. Les espaces ou gouverné par nos peurs, nos doutes nous avons agit d une façon impulsive, violente ou manquant de discernement. Nous sommes tous enclin à des émotions bonnes ou moins glorieuses. Nous apprenons à nager dans les vagues de notre nature humaine. Nous mesurons aussi l'hérédité de certains de nos comportements, nos actions fruits de notre tempérament, de notre éducation, de notre histoire. Bien sûr, nous ne sommes pas victimes de tout cela, mais nous en portons les graines. Nous pouvons choisir à un moment donné, d'élaguer ce qui se doit. Et choisir à notre tour, de transmettre à nos enfants, aux jeunes générations d'autres voies d’expressions et d’agissement plus enclin au vivre ensemble La paix est comme un fluide, comme un sourire, comme une main qui se tend à son voisin. Il me semble primordial de l’apprendre à nos enfants non pas comme une obligation ou injonction, mais en étant le porte parole, l’incarnation même au quotidien. Transmettre aux plus jeunes, c’est également, malheureusement constater que nous ne sommes pas à égalité dans cette voie. De multiples paramètres entrent en compte sur la vie de la transmission, par exemple: là où nous naissons, là où les adultes sont disposés et disponibles pour nous apprendre, là où les adultes ont ouvert leur ornière pour approfondir les voies de la connaissance et la conscience et guérir leur cœur .

Yaël Catherinet-Buk Le chant des arbres www.yaelchandesarbres.com

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

 © 2021 Yaël Catherinet-Buk • Tous droits réservés 

 Touche graphique du site : Alexie Etilé 

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Blanc Spotify Icône