Je suis descendu dans mon jardin,


Je suis descendu dans mon jardin,

cueillir les premières herbes vertes.

Armoise elle sentait bon, Tige longue, élancé jouant avec le vent et le soleil. La lune au loin, nous faisait signe, Miroitant les légendes qu’ on se raconte tant. Les feuilles amassées dans mes mains, Diffusait un parfum enchanteur, Soigné, soignante, Vision, enchanteresse, Tout est parfaitement féerique.

Je suis descendu dans mon jardin, Découvrir ce que la nature nous offert. Du beaucoup et intensément, Des choses simples et pleine de vie. Ce bouquet dans ma paume est précieux Il est terre et ciel, Merveille et fragile Quelques feuilles qui disent déjà beaucoup.


Je suis descendu dans mon jardin,

Écouter L’ armoise du printemps

Chanter les hirondelles,

l’ éternel recommencement,

Des cycles et passages.

Je suis descendu dans mon jardin,

Quitter la ville et les écrans.

Me sentir vivante.

L’ air caresse mes cheveux,

Mes yeux sont attentifs à la lumière.

Tout mon être devient infini.

Je suis descendu dans mon jardin...

Yaël Catherinet-Buk Le chant des arbres www.yaelchandesarbres.com









25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

 © 2021 Yaël Catherinet-Buk • Tous droits réservés 

 Touche graphique du site : Alexie Etilé 

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Spotify