La nomade



La nomade

Je n’ ai ni frontière , ni appartenance.

Liberté coule dans mes veines.

Le voyage rythme mes pas.

Nulle maison pour maintenir mes rêves et mes désirs.


À toute heure,

Je pars .

Croquer le ciel et ses ombrages.

Goûter à n’ en pas finir tous ses paysages.


Le soleil du jour,

Me laisse admirer chaque instant,

Éternelle recommencement

Je vais de terre en terre,

De feu en feu

Écouter les chants des hommes.


Je sais être

La brise, les nuages,

Le grain de sable..

La nature qui surgit

Dans une goutte de pluie.


Nomade,

comme à la nuit des temps.


Nomade ,

comme le vent.

Je pars au loin,

Écouter l’ âme du monde.

Du cosmos et des étoiles,  de la lune…

Nomade.

Un jour, à l’ infinie.

Yaël Catherinet

Le chant des arbres

www.yaelchandesarbres.com


à Chrystèle

Voyage entre femmes , Désert Algérie février 2020

0 vue