L’archétype de la sorcière



L’archétype de la sorcière

Visiter l’archétype de la sorcière, c’est aller contacter la sorcière en nous, celle qui nous habite à travers les contes et la mythologie, notre part d’ombre. Cette sorcière universelle, nourricière et destructrice, nous initie dans nos profondeurs obscures pour trouver la lumière en nous, celle qui facilite l’accès, afin de retrouver le chemin de notre pouvoir personnel. Elle nous permet d’affronter l’irrationnel et d’interroger les grands mystères...


La sorcière est un archétype féminin qui vient nous interroger, comme celui de la femme sauvage, sur notre liberté d’affirmation. Toutes deux, souvent en marge de la société, proches de la nature, sont connectées à elles- mêmes en utilisant leur intuition.

La sorcière, c’est notre puissance ancrée, solidement reliée aux énergies telluriques, aux animaux, à la terre- mère. Elle connaît les énergies magnétiques, les courants invisibles impulsés par le cœur de la terre qui se propagent. Les réseaux se dessinent et permettent de lire entre les lignes, de connaître l’histoire d’un site, sa vibration, sa source cachée, son message à celui qui tend l’oreille, de percevoir le gardien ou la gardienne du lieu. Une sorcière connaît tout cela !

C’est aussi la quatrième phase du cycle féminin : le carmin rouge (voir le chapitre sur le cycle menstruel), lorsque nous devenons visionnaires, si sensibles et créatrices que nous percevons le monde avec une autre réalité que celle qu’il nous laisse voir...

Extrait: Le petit livre du féminin sacré, Yaël Catherinet-Buk

Édition First

www.yaelchandesarbres.com

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Unité